1LNM: Il faut sauver le soldat Grenat…

Classé dans : 1LM | 0

Notre chef d’escadron, Yeans Acea Bernal, entraîneur cubain qui a déjà tout vu au volley, est pourtant aujourd’hui à genoux.

En effet, après avoir perdu le soldat Schiffer dans les montagnes valaisannes (Oberwallis), laissé le soldat Falquet sur la Côte, abandonné le valeureux Duchosal dans le désert sucré d’Aarberg, c’est cette fois-ci, le capitaine qui s’écroule les armes à la main.

L’escouade 1LN du SSO s’est fait surprendre vendredi soir par le commando de Morat qui était venu se battre et arracher un point à la citadelle des Racettes.

Un jeu en dents de scie, une réception hésitante ont alterné avec des moments de rêve (tous nos attaquants ont eu des traits de génie) et nos passeurs ont su relever le jeu, chacun à leur tour, pour sauver finalement la baraque.
3-2 (23:25, 25:19, 20:25, 25:16, 15:12) score final. Bravo !

C’est pourtant une victoire à la Pyrrhus qui laisse encore une fois un élément essentiel de notre échiquier sur le carreau…
Il faudra être forts vendredi pour museler les expérimentés joueurs du CERN et maintenir le superbe classement actuel (4e de la ligue)…